Une étape significative : plus de 10 millions de cartes d’identités électroniques en circulation en Belgique

​​​​​​​​​​​English version 

L'ensemble de la population belge dispose de la carte d’identité électronique Sealys eID. 

Débuté en 2003, le programme BelPIC (Belgian Personal Identity Card Project) a atteint  les 10 millions de cartes, soit 100% des populations cibles.

Le document, de la taille d’une carte de crédit, est maintenant la carte d’identité officielle des citoyens belges. Selon le gouvernement, ces cartes sont de plus en plus utilisées pour accéder aux services gouvernementaux en ligne.

Les cartes d’identité électroniques de Gemalto, générant une signature électronique qui a une valeur légale pour les déclarations sécurisées et les procédures administratives, pourraient, à terme, permettre aux citoyens belges de faire l’expérience de l’ eDémocratie, via des applications telles que le vote électronique.

Les cartes d’identité électroniques belges utilisées pour signaler les délits en ligne

Les citoyens belges peuvent à présent utiliser leur carte d’identité électronique pour signaler des délits à la police fédérale à partir d’un terminal électronique connecté à Internet. Après des études de faisabilité encourageantes, les premiers essais ont débuté dans certains quartiers de Bruxelles en janvier 2007.

Dans un premier temps, des délits, tels que le vandalisme, le vol à l’étalage et les vols de bicyclette, peuvent être signalés en quelques clics. Le citoyen qui déclare le délit est identifié grâce à sa carte d’identité électronique sécurisée. Ce processus permet de gagner beaucoup de temps par rapport aux dépositions dans les commissariats, qui durent en moyenne deux h​eures.

Le projet sera ensuite élargi pour inclure d’autres types de délits. Il fait partie du plan du gouvernement belge destiné à simplifier les processus administratifs du pays. ​​​​​

 Document à télécharger

 Les Bonnes pratiques

​​​
​Kids-ID
Fournir des services tangibles aux citoyens en Belgique.
En lire plus...
L'Administration belge ne pourra désormais demander des données qu'une seule fois
En lire plus...