Comment le Chili est devenu la capitale technologique de l’Amérique latine


​​​​Arti​cle tra​​​du​it de /review​​​


Comment le Chili est devenu la capitale technologique de l’Amérique latine

Le Chili n'est pas, a priori, le pays qui s'impose lorsque l'on songe à créer une entreprise technologique. Mais les temps changent, avec de plus en plus de créations de startups innovantes dans le pays. 

Le programme Start-Up Chile a démarré en 2010 comme un accélérateur de jeunes pousses qui offre aux aspirants entrepreneurs une subvention sans prise de ​​participation pouvant atteindre 40 000 dollars US. Ce dispositif offre également un visa d'un an pour permettre aux porteurs de projets du monde entier de lancer une entreprise au Chili. 

En 2015, Start-Up Chile a reçu 1 600 demandes d'inscription à son programme, parmi lesquelles ont été sélectionnées 90 entreprises de 25 pays. Le processus de sélection est difficile et les entrepreneurs qui sont retenus auront démontré la compétence, l'innovation, le potentiel et l'engagement de l'entreprise qui feront d'eux les parfaits occupants de ce que l'on appelle déjà la « Chilicon Valley ». 

La priorité du gouvernement chilien est de s'assurer que les entrepreneurs reçoivent un soutien qui dépasse leurs attentes. Même ceux qui ne répondent pas aux conditions de Start-Up Chile ont accès aux accélérateurs, aux tuteurs, aux institutions, aux incubateurs et aux options d'investissement, ce qui créé un écosystème fertile pour les entrepreneurs potentiels. 

Une technologie financière avant-gardiste

Leo Prieto est le fondateur des entreprises technologiques multimédia Betazeta et FayerWayer, installées au Chili. Il raconte l'histoire de ClanDescuento, une startup achetée par le géant américain du discount en ligne Groupon pour l'aider à se développer en Amérique latine. 

« Cet exemple montre bien que le Chili est à l'avant-garde de l'innovation numérique. Beaucoup de nos startups numériques deviennent des réussites internationales », se félicite-t-il. « La géographie n'a aucune importance quand il s'agit d'un produit numérique. » 

Les produits numériques se prêtent volontiers à des implantations dans des régions plus reculées. Peu importe où vous vous installez si vous créez une application utilisable sur un smartphone partout dans le monde. 

Le secteur de la technologie financière est en plein essor sur la scène des startups chiliennes, particulièrement dans les domaines de la banque et du commerce​. La population a rapidement adopté les services de paiement sans contact, qui s'étendent au mobile, à la vérification de la signature numérique et aux applications bancaires avancées pour les particuliers, et nombre de petites entreprises se concentrent sur ces domaines clés. 

Gustavo Paissan, responsable Marketing opérationnel Région Sud chez Gemalto, loue les vertus de l'initiative du País Digital (pays numérique). Elle favorise l'adoption des technologies dans tout le Chili, avec un accent particulier sur la numérisation des services financiers. C'est une autre façon pour le pays de remplir sa mission, qui est de créer un environnement vraiment numérique, aussi bien dans le sens social que professionnel. 

« Cet encouragement, ainsi que des services à très haut débit et la pénétration des téléphones mobiles (130 %), dont la moitié sont des smartphones, signifie que les obstacles à l'adoption sont minimes dans le pays », précise Paissan. 

L'utilisation intensive de la technologie mobile a révolutionné le marketing et un grand nombre d'entreprises, parmi lesquelles des banques, utilisent un logiciel de marketing mobile tel que Smart Message de Gemalto, qui permet d'identifier facilement un public cible et d'atteindre des clients existants et nouveaux pour un coût très faible, sur n'importe quel type de téléphone mobile. 

Dans la vallée​

Chilicon Valley

L'expression « Chilicon Valley » a été lancée comme une boutade, mais au cours des cinq dernières années elle a commencé à être prise au sérieux, tandis que la capitale chilienne, Santiago, est devenue le haut lieu de l'innovation technologique. 

« Cette expression permet de modifier les perceptions », explique Prieto. « L'un des défis de notre pays est d'abandonner une économie fondée sur les ressources naturelles, comme l'agriculture et les mines. Nous devons promouvoir l'idée que le Chili offre davantage d'opportunités aux jeunes. » 

En avril 2015, 1 200 entreprises issues de 72 régions différentes étaient passées par Start-Up Chile. Le pays prend très au sérieux son esprit d'entreprise et cultive les talents disponibles tandis que de nouvelles innovations se profilent à l'horizon.