L’Allemagne déploie ses cartes de santé électroniques de seconde génération


​​​​ English version 

Gemalto s’associe à AOK pour le déploiement de la carte de santé de seconde génération

L’Allemagne déploie ses cartes de santé électroniques de seconde générationEn mars 2012, Gemalto a annoncé apporter son soutien à AOK, l’assurance maladie la plus importante d’Allemagne, dans son déploiement des cartes de santé électroniques hautement sécurisées de seconde génération.

Opérant dans 11 régions d’Allemagne, AOK assure 25 des 72 millions de citoyens bénéficiant actuellement d’une couverture santé universelle. AOK a chargé Gemalto de fournir localement l’ensemble du cycle de la carte de santé électronique, de la production et la personnalisation au conditionnement et à la mise en oeuvre de chaque carte. Certifiée BSI et Gematik, cette génération de carte de santé électronique permettra à l’administration allemande de fournir une meilleure qualité de service, de confidentialité et de sécurité aux assurés. Plus de 2,5 millions de cartes de santé ont été délivr ées à fin 2011 et 15 le seront en 2012.

La nouvelle carte de santé électronique allemande remplace la carte d’assurance maladie actuelle

La carte de santé électronique allemande remplace la carte d’assurance maladie valable cinq ans utilisée jusqu’à présent. La première génération de cartes à puce avait été introduite en 1993 pour réduire drastiquement les frais administratifs. À l’époque, les 280 organismes d’assurance maladie en Allemagne utilisaient leurs propres imprimés d’assurance maladie, que les assurés devaient compléter à la main avant de se rendre chez le médecin.

La carte de santé électronique de seconde génération faite pour l’ e-Santé

​Parmi les données stockées sur la carte de santé électronique allemande figurent le nom de l’assuré, sa date de naissance, son sexe et son adresse, ainsi que son numéro d’assuré et son statut de couverture. En 2013, plus de 60 millions d’assurés devraient être en possession de la carte.

Le portrait de l’assuré apparait aujourd’hui sur la carte. La carte permet en plus l’authentification forte du patient.

La protection des données privées est assurée par la loi. C’est donc avec l’accord du patient, des données personnelles supplémentaires peuvent être enregistrées sur la carte, telles que les données d’urgence et de traitements médicamenteux, les allergies ou l’intolérance à certains produit. À l’avenir, la carte facilitera l’échange d’informations médicales nécessaires au traitement. Ses principaux avantages comprennent la prévention d’examens médicaux redondants par plusieurs médecins, ainsi que la mise à jour en ligne des données administratives pour économiser du temps et de l’argent.​

​​​

 Documents