Le permis de conduire numérique – l’identité dans le téléphone


​Le monde évolue rapidement vers des formats mobiles et numériques qui facilitent nos tâches quotidiennes. Notre téléphone mobile nous permet déjà d'en faire beaucoup : billetterie, paiements, programmes de fidélité, enregistrement auprès des compagnies aériennes, et bien d'autres fonctions encore grâce aux applications installées dans ce qui tend à devenir notre « portefeuille mobile ». 

Les moteurs de cette tendance sont la commodité et la facilité d'utilisation pour les transactions qui nécessitent une forme d'identification. Et l'un des documents d'identité les plus utilisés suit cette voie : le permis de conduire. 

Les principaux objectifs du permis de conduire, qu'il soit matériel ou numérique, sont, dans beaucoup de pays, de confirmer son identité et de conférer à son titulaire le droit de conduire un véhicule. 

Aux États-Unis, certains états ont lancé des programmes pilotes afin d'étudier la faisabilité technique d'un permis de conduire numérique. Le permis de conduire numérique (digital driver's license), également appelé permis de conduire mobile (mobile driver's license), est conçu pour conserver les principales caractéristiques visuelles du permis de conduire physique et afficher les données personnelles de son titulaire : nom, adresse, date de naissance et photo. Différentes technologies sont envisagées, mais la sécurité et la convivialité sont les critères essentiels..​​

Permis de conduire numériqueCommodité du format mobile : de nouveaux cas concrets d'utilisations potentielles​​  

 

Au-delà des aspects importants de sécurité, les autorités de délivrance ont témoigné un intérêt particulier pour la commodité universelle de ce format mobile : 

  • Pour les titulaires, qui peuvent voyager plus légers avec un permis de conduire numérique, à mise à jour instantanée, sur leur téléphone.
  • Pour les forces de police ou d'autres tiers souhaitant vérifier l'identité et les droits qui y sont attachés.
  • Pour les autorités de délivrance qui peuvent explorer de nouveaux services en ligne nécessitant un canal de confiance sécurisé pour partager et valider l'identité.
     

Le permis de conduire est une référence depuis des décennies. Il établit non seulement que nous pouvons conduire, mais permet également de vérifier notre âge et notre identité, ouvrant ainsi la voie pour le permis de conduire mobile à de nombreuses utilisations :

  • Contrôle de police : contrôles routiers pour identifier le conducteur d'un véhicule et ses droits.
  • Justificatif de l'âge : vérification par le commerçant, lorsque l'achat d'alcool est réservé aux personnes âgées d'au moins 18 ans ou 21 ans, comme dans beaucoup de pays.
  • Location de voiture : pour identifier le loueur, vérifier le droit de conduire et partager les renseignements (adresse, etc.).
  • Validation ou confirmation de l'identité pour l'enregistrement à l'hôtel, auprès des institutions financières, des services sociaux, etc.
  • Authentification en ligne : du contrôle d'accès à la vérification de l'identité...​

Permis de conduire numérique : l'état de l'art aux États-Unis en 2016​

L'Iowa est le premier État à avoir testé le permis de conduire numérique en lançant un programme pilote fin 2015 auprès de 60 fonctionnaires. L'objectif était de tester l'utilisation quotidienne de la solution. Dans le Tennessee, la législation (HB556), promulguée le 20 mai 2015, autorise le Department of Motor Vehicles de l'État à développer un « système de permis de conduire électronique » sécurisé et à afficher des images électroniques sur un téléphone cellulaire ou tout autre appareil électronique portable. Cinq organes législatifs d'État autorisent l'Étude du permis de conduire sur smartphone : le Delaware, la Floride, le New Jersey, le Dakota du Nord et le Texas. Cinq autres états ont mis la législation à l'étude : l'Arizona, l'Illinois, le Kentucky, la Louisiane et le Missouri.

En Californie, l'organe législatif a adopté un projet de loi (février – septembre 2015) destiné à étudier la faisabilité d'une application de permis de conduire mobile numérique pour smartphone. Toutefois, le gouverneur de Californie, Jerry Brown, y a opposé son veto en octobre 2015.

Le groupe de travail de l'association américaine des Motor Vehicle Administrators étudie les standards et les meilleures pratiques du permis de conduire numérique avec pour principales préoccupations la confidentialité et la responsabilité civile de chacun.

L'environnement juridique est également impacté positivement par la fameuse affaire Riley contre l'État de Californie de septembre 2014. La Cour suprême des États-Unis a statué que la police ne peut pas, sans mandat, rechercher des données numériques sur un téléphone mobile saisi sur un individu lors de son arrestation. Cette décision rend la mise en place de solutions de permis de conduire numérique plus facile, puisque la Cour déclare que la police ne peut pas arbitrairement fouiller un téléphone.​

Autres initiatives aux quatre coins de la planète

En Australie, la Nouvelle Galles du Sud a annoncé en novembre 2015 l'introduction pour 2016 de permis de conduire numériques sur smartphones et, en février 2016, la presse a révélé que l'État de Victoria était en train d'analyser la technologie pour produire des permis de conduire numériques au cours des prochains mois. L'État d'Australie-Occidentale a annoncé un programme pour transformer le permis de conduire en pièce d'identité numérique en avril 2016.

Le Premier ministre de la Nouvelle Galles du Sud, Mike Baird, a promis d'introduire le permis numérique dans les quatre ans. Toutefois, une coopération approfondie avec les autres régions sera nécessaire pour définir une approche qui fonctionne pour tout le pays.

En mai 2016, l'Agence des permis et immatriculations (DVLA) du Royaume-Uni a révélé qu'elle travaillait également sur un permis de conduire numérique pour smartphones et a présenté un « prototype » d'une fonction qui permettrait d'enregistrer son permis sur son téléphone et transformerait l'iPhone du conducteur en pièce d'identité.

D'autres pays comme l'Inde étudient cette solution. À ce jour, le marché en est encore à ses balbutiements et les standards ne sont pas complètement définis​.

Permis de conduire mobileTechnologies et modèles de mise en œuvre de Gemalto

Le permis de conduire mobile doit répondre à quelques exigences fondamentales pour être accepté comme une identité numérique fiable. Il doit être accessible en ligne et hors ligne, hautement sécurisé pour protéger la confidentialité et le caractère privé des données de l'utilisateur, interopérable entre différentes autorités de délivrance et de vérification, et capable de gérer l'intégrité des données pendant tout son cycle de vie - depuis l'enrôlement jusqu'au processus de vérification sur le terrain. À l'heure actuelle, les permis de conduire mobiles ne vont pas remplacer les permis matériels, mais existeront comme une forme secondaire d'identité pour compléter les permis de conduire matériels. 

En septembre 2015, Gemalto a réalisé une étude approfondie avec l'aide d'un groupe de consommateurs en ligne rassemblant 200 personnes au Royaume-Uni et aux États-Unis. Le retour direct d'utilisateurs potentiels de la solution de permis de conduire numérique a révélé les avantages, les préoccupations et la diversité des publics. Ces résultats ont permis à l'entreprise d'établir des modèles de mise en œuvre pertinents.

Les solutions de permis de conduire mobile de Gemalto proposent des modèles technologiques et de mise en application qui prennent en compte la convivialité, les programmes de permis de conduire locaux ainsi que les pratiques (conducteurs, police, fournisseurs de services…), et offrent le niveau de sécurité le plus élevé en matière de stockage de données personnelles, de transmission de données et de vérification.

Non seulement un identifiant numérique apporte de nouvelles couches de sécurité, comme un code PIN ou la vérification d'une empreinte digitale, mais il est également beaucoup plus difficile à dupliquer ou à modifier à des fins frauduleuses. Comme il est vérifié avec le terminal de l'émetteur en temps réel, un identifiant frauduleux peut-être rapidement et facilement identifié comme incorrect, et rendre ainsi la vérification d'identifiants numériques beaucoup plus simple et plus sécurisée. Si l'appareil mobile d'un utilisateur est perdu ou volé, la licence numérique peut être désactivée ou effacée à distance presque instantanément.

Contrairement à une carte de permis de conduire traditionnelle, un permis de conduire mobile n'a jamais besoin de quitter les mains de son titulaire. Une personne vérifiant le permis de conduire sur le terrain accède en temps réel au mode d'authentification avancé via une autre version de l'application sur un dispositif d'authentification – soit un autre smartphone, soit un lecteur. Aucune trace n'est laissée sur le dispositif de vérification et aucun balisage ou traçage de géolocalisation des données de l'utilisateur n'est possible.

Avec un permis de conduire numérique, un émetteur peut avoir un meilleur contrôle des identifiants utilisés par rapport au permis matériel traditionnel - par exemple en prévenant les titulaires lorsque leur permis est sur le point d'expirer. Les citoyens pourraient également mettre à jour leurs données personnelles ou même renouveler leur permis directement via l'application plutôt que de se rendre dans une agence, économisant ainsi temps et ressources.

Le contrôle et le confort seront des éléments essentiels pour les émetteurs et les utilisateurs sur la voie du permis de conduire mobile. Cette forme d'identifiant numérique pourrait permettre l'éclosion d'un nouveau mode - plus efficace et plus sécurisé - d'authentification d'une personne et de son habilitation à l'utiliser à d'autres fins d'identification personnelle​.

A propos de Gemalto

Dans le domaine du secteur public, Gemalto fournit aux gouvernements, aux imprimeries nationales et aux intégrateurs des documents sécurisés, des solutions d'identité fiables et des services aux citoyens. Ses produits et solutions sont déployés dans plus de 100 programmes gouvernementaux de par le monde. 

L'entreprise est présente dans plusieurs projets de permis de conduire et d'immatriculation de véhicules au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en France, en Inde, au Mexique, au Maroc, dans les États d'Alaska, du Maryland, du New Hampshire, de Virginie Occidentale, de l'Idaho, du Colorado, du District of Columbia, d'Hawaii, du Wyoming et du Québec, pour n'en citer que quelques uns.

Notre contribution à ces projets nous donne une excellente vision de la technologie utilisée, de ses applications et de la qualité des systèmes d'information, ainsi que du contexte de son utilisation. Par ailleurs, nos experts ont contribué aux débats nationaux sur la façon d'améliorer les systèmes, notamment pour lutter contre la fraude. Enfin, Gemalto collabore activement à la normalisation européenne et internationale..​