Amazonie - Les arbres communiquent


​​La technologie M2M aide à lutter contre la déforestation illégale dans la forêt amazonienne
[Article publié dans The Review (Feb. 2013)] (en anglais uniquement)

Un célèbre koan Zen pose la question suivante : « L’arbre qui tombe dans la forêt fait-il du bruit si personne ne l’entend ? » Dans la forêt amazonienne, les arbres ont trouvé un moyen simple et silencieux d’alerter les autorités en cas d’abattage illégal : les SMS.

Recouvrant quelque 5,5 millions de kilomètres carrés et hébergeant un dixième des espèces naturelles de la planète, la forêt amazonienne a perdu environ un cinquième de sa superficie depuis 1970. Bien que la déforestation en Amazonie ait atteint, en 2012, son niveau le plus bas jamais enregistré, c’est tout de même près de 4 800 km2 de forêt qui ont disparu cette même année.

Amazonie - Les arbres communiquent 

Environ 63 % de la forêt amazonienne se trouve sur le territoire brésilien, et le gouvernement a massivement investi dans différentes mesures afin de réduire les abattages sauvages. L’imagerie satellite fait partie de ces initiatives et s’est révélée très efficace dans l’identification de larges parcelles d’exploitations illégales, mais les coupables procèdent désormais à des abattages sur des surfaces plus réduites.

Dans le cadre d’un programme pilote, les arbres d’une des zones protégées du Brésil ont été équipés d’un dispositif de communication cellulaire appelé Invisible Tracck. Développé par Cargo Tracck, leader des applications de traçabilité, ce dispositif utilise la technologie M2M Cinterion de Gemalto. Invisible Tracck est doté d’un module de communicat​ion BGS2 qui envoie une alarme ainsi que ses coordonnées exactes de géolocalisation au centre opérationnel Cargo Tracck dès qu’il se trouve dans un rayon d’une trentaine de kilomètres autour d’un relais de réseau cellulaire. Cargo Tracck prévient alors l’agence brésilienne de protection environnementale (IBAMA) que l’un des arbres protégés a sans doute été abattu

Le premier défi consistait à concevoir un dispositif suffisamment robuste pour supporter un environnement aussi vaste et hostile que peut l’être l’Amazonie. Les taux de précipitation en forêt équatoriale peuvent en effet atteindre des records de 2,2 mètres par an.

Mission accomplie. D’une robustesse exceptionnelle, ce dispositif peut fonctionner pendant plus d’un an sans avoir besoin d’être rechargé, et a été récemment doté de la technologie RED (Radiation Exchange Data) qui lui permet d’opérer dans des zones de faible couverture réseau.

Plus important encore, Invisible Tracck est des plus discret. De la taille environ d’un jeu de cartes, il est difficile à déceler sans un examen détaillé de l’arbre, un détail qui, comme l’espèrent ses concepteurs, découragera le transport des grumes de bois illégalement prélevées.

Conçu initialement par la chaîne de télévision brésilienne TV Globo, ce projet avait pour ambition d’attirer l’attention du public sur la déforestation illégale qui ravage le brésil depuis des décennies. Le test initial impliquait la mise en place stratégique de 20 dispositifs qui ont entraîné de nombreuses arrestations ainsi que le démantèlement d’une scierie illégale. Un exemple éloquent de l’efficacité et de la créativité de la technologie M2M pour relever les défis du monde réel.

Lire le communiqué de presse  | Plus d'info sur notre blog  (en anglais uniquement)