Les compteurs intelligents


​​​​​​Les compteurs intelligents

Article tirée de The Review, édition N°3, 2013 (en anglais uniqument)

Effectuer le relevé de votre compteur pour savoir ce que vous avez consommé en énergie appartiendra bientôt au passé. Progressivement, des appareils intelligents remplacent les vieux compteurs, et permettent un contrôle en temps réel de l'utilisation du gaz et de l'électricité. À c​e jour, quelques 36 millions de foyers aux États-Unis en sont équipés et des pays européens comme l'Italie et la Suède ont déjà terminé leurs déploiements. D'ici 2020, 1 milliard d'appareils intelligents seront installés dans le monde, soit 60 % des compteurs en utilisation.

En effet, ces appareils présentent de nombreux avantages, comme des mesures plus fréquentes de l'énergie, la possibilité de mieux surveiller sa consommation et de maîtriser ainsi le montant de ses factures, ce grâce à des écrans dans la maison ou des applications smartphone.

« Dans le secteur résidentiel, les compteurs intelligents enregistrent la consommation d'énergie d'une façon quasiment identique aux compteurs de base », explique Erik Brenneis, directeur Machine-to-Machine (M2M​) chez Vodafone. « La différence est que les compteurs intelligents peuvent envoyer et recevoir des données via des canaux de communication. »

La nature de la technologie inhérente au développement des compteurs intelligents permet la transmission d'informations horodatées et fiables à la fois au consommateur et au réseau. Les chiffres recueillis peuvent alors être utilisés pour évaluer l'utilisation, développer des grilles tarifaires adaptées à l'évolution des besoins des clients, contrôler la charge sur le réseau et gérer le flux d'électricité et de gaz de façon plus efficace.

Selon Willem Strabbing, directeur général de l'European Smart Metering Industry Group (ESMIG), « les compteurs intelligents sont la première étape vers une distribution intelligente de l'énergie ». « L'objectif est d'éviter le coût d'une mise à niveau des réseaux d'électricité et de gaz grâce à l'introduction d'appareils intelligents. » 

Plus besoin pour le consommateur de saisir manuellement les valeurs mesurées et de prendre une journée de congé pour attendre l'employé de la compagnie d'électricité. Les usagers peuvent connecter des écrans, des ordinateurs et des smartphones à leur compteur via une connexion câblée ou sans fil afin de suivre leur consommation en temps réel et, dans la plupart des pays de l'Union européenne, contrôler les informations relatives à leur consommation envoyées à leur fournisseur d'électricité.

« De multiples études et projets pilotes ont montré que si un consommateur obtient des informations en temps réel sur sa consommation via des écrans, il a tendance à la réduire », poursuit Willem Strabbing.

Mais les avantages ne concernent pas que le consommateur. La compagnie d'électricité bénéficie en effet de données plus détaillées sur les habitudes de consommation, ce qui a pour effet d'améliorer les pratiques professionnelles. En outre, les compteurs intelligents détectent toute falsification ou tout dommage et les signalent immédiatement à l'exploitant, même dans les régions les plus reculées. Ceci présente un avantage dans les pays en voie de développement qui ont besoin d'une infrastructure énergétique, mais doivent composer avec un service médiocre et des comportements frauduleux.

« L'installation des compteurs intelligents fait partie intégrante de la migration vers les réseaux intelligents », explique Willem Strabbing. « Avec l'introduction d'une production d'électricité durable, dynamique, et difficile à prévoir, le système d'approvisionnement en énergie doit évoluer. « Les compteurs intelligents constituent les « yeux » du système et, par leur intermédiaire, la production et la consommation d'énergie peuvent être surveillées et maîtrisées. » 

Aujourd'hui, l'introduction du système de réseaux intelligents n'est plus un rêve inaccessible. Le déploiement de ces compteurs permet la mise en place d'une nouvelle infrastructure, et nous prépare à l'arrivée de futurs appareils et de solutions avancées.

« Les compteurs intelligents devront ensuite probablement être connectés à d'autres appareils comme les réfrigérateurs, les pompes à chaleur, les panneaux solaires et les éoliennes, ainsi que les systèmes de chauff​age », précise Erik Brenneis. « En unifiant ces éléments, les clients pourront prendre des décisions plus avisées sur leur façon d'acheter et de consommer l'électricité.

​ ​​