Cinq façons pour l’Internet des objets de protéger l’environnement


Comment l'Internet des Objets (IoT) peut contribuer à plus d'écologie dans le monde.

Cinq façons pour l’Internet des objets de protéger l’environnement  

Après la réussite d'un programme pilote mis en place par Gemalto pour le fournisseur de télématique et de technologie des moteurs Ashwoods Lightfoot et la municipalité d'Exeter, la perspective d'une conduite efficace et plus écologique pour les automobilistes devient une réalité.

Le monde technologique, ultra connecté, commence à comprendre les vrais bénéfices de l'Internet des objets pour la gestion des énergies et donc de l'environnement.

Voici cinq exemples de réduction les impacts sur l'environnement grâce à l'IoT

1. Écologie nomade

Les voitures intelligentes​ et autonomes peuvent mener à une nouvelle ère de conduite écologique en permettant aux voitures sur la route de communiquer et de prévoir le comportement des autres véhicules. Le trafic s'écoulera à une vitesse uniforme avec seulement quelques mètres entre les véhicules, ce qui réduira le gaspillage de carburant induit par la vitesse et les changements de rapports de boîte des véhicules conduits par des humains. La plateforme Watson IoT d'IBM a été utilisée pour créer une voiture sans conducteur appelée Olli. La plateforme Watson IoT analyse les grandes quantités de données qui proviennent des capteurs du véhicule pour lui permettre d'accélérer, de décélérer et de changer de file sans intervention du conducteur.

2. La faune connectée

L'IoT a été utilisé pour ramener à la vie des espèces en voie de disparition, avec une grande réussite. Le lynx ibérique a été réintroduit en Espagne grâce à l'utilisation des technologies IoT pour suivre et surveiller les quelques lynx sauvages encore en vie. Des colliers ont permis de les géolocaliser et de connaître leurs habitudes, et avec des drones connectés - beaucoup moins invasifs - les scientifiques et les experts des espèces sauvages ont pu contribuer au rétablissement durable de l'espèce.

3. Ne pas gaspiller, pour ne pas manquer

Laisser les lumières allumées, chauffer une maison vide ou chauffer de l'eau que personne n'utilisera, sont de grands gaspillages d'énergie. Mais, les maisons connectées et intelligentes peuvent empêcher l'utilisation inutile d'énergie. Il existe déjà des programmes, comme la Loxone Smart Home, qui permet aux utilisateurs d'allumer ou d'éteindre les lumières et de contrôler la température et l'activité de la chaudière lorsqu'ils ne sont pas chez eux. En fait, les voitures peuvent également se connecter aux maisons, permettant de commander à distance des services,  créant aisni un éventail plus large d'options d'économies en termes d'efficacité énergétique.

4. Capter le changement

Les capteurs sont plus évolués que jamais. Il existe une gamme de capteurs qui mesure la qualité de l'air et prévient les occupants du lieu via des applications installées sur leurs smartphones quand l'air atteint un niveau dangereux ou est susceptible de provoquer de l'asthme. Cela est utile non seulement pour l'utilisateur, mais peut aussi sensibiliser à la pollution et aux émissions élevées dans les régions peuplées. Des appareils similaires sont également utilisés pour travailler dans des milieux ionisants et pour les mineurs. C'est une bonne façon de pousser les collectivités et les gouvernements à lutter contre les niveaux de pollution en hausse.

5. Une agriculture plus intelligente

Avec l'utilisation de capteurs intelligents, les exploitants agricoles sont capables de réduire la quantité de déchets qu'ils produisent et de contrôler les processus agricoles en fonction de la météo, de l'humidité, de la lumière du jour ainsi que d'autres facteurs externes. Il est également possible de réduire la quantité d'eau utilisée pour arroser les cultures sur pied lorsqu'un capteur détecte que les niveaux d'humidité du sol sont corrects. Une approche IoT peut contribuer à réduire la quantité de déchets et à augmenter l'efficacité énergétique du monde agricole.

 

Source: /review